FAQ

In construction (Sunday, FEB 05, 2017)

 

Questions classiques

 

Q1: Cette application PerfectPower est impressionnante sur le papier, mais est ce qu'elle marche vraiment si bien que ça?

Q2: Il existe déjà de nombreuses autres applications de performances automobile pour smartphones, qu'est ce que PerfectPower apporte de plus?

Q3:  Quelle précision de résultats puis-je attendre de PerfectPower?

Q4: As tu comparé les résultats de PerfectPower avec ceux d'autres applications smartphone? Et avec du matériel professionnel?

Q5: Après des recherches sur Internet sur les meilleures applications de performances automobile, il se trouve que deux applications sortent nettement du lot: PerfectPower (la tienne) et PerfExpert. Elles semblent d'ailleurs très similaires! Peux tu me dire les avantages et inconvénients de chacune (si cela ne te dérange pas bien sûr)?

Q6: J'ai constaté que les rapports de boite et de pont ne jouent pratiquement pas sur les résultats en puissance, et je trouve cela anormal. Comment cela est-il possible?

Q7: Je n'ai pas pesé ma voiture comme tu le préconises dans le guide au chapitre V pour les meilleurs résultats: est-ce vraiment important, ou puis-je prendre le poids constructeur tout simplement?     

Q8: J'ai constaté que lorsque j'effectue mes mesures dans le même sens d'une route donnée, les résultats sont effectivement très proches, en revanche ils sont bien différents entre les deux sens (plus de 10 ch)! Pourtant ma route de mesure semble plate. Comment cela se fait-il?

Q10: PerfectPower ne parvient pas à récupérer les données météo. Pourquoi, et comment puis-je y remédier?

Q11: Je n'arrive pas à trouver toutes les données pour remplir la fiche de ma voiture, et elle ne figure malheureusement pas dans ta base de données. Comment faire?

Q12: Comment procéder pour mesurer une voiture en boite automatique?

Q13: Ai-je besoin d'une bonne réception GPS pour faire mes mesures?

Q14: Pourquoi proposer une simulation de performances, puisque PerfectPower mesure déjà les performances, et qu’il vaut mieux toujours préférer des mesures réelles (enfin avec la marge d’erreur bien sûr même minime de toute mesure) à une simulation ?

Q15: Je trouve PerfectPower particulièrement cher pour une application smartphone, 27 euros quand même, ce n’est pas donné! Qu’est ce qui me prouve qu’elle les vaut vraiment? 

Q18: J’ai mesuré la puissance de ma voiture avec PerfectPower en ayant suivi ton guide à la lettre, et pourtant mes résultats ne concordent ni avec ses données constructeur, ni avec ceux d’un récent passage au banc ! Comment cela se fait-il (version intelligente et respectueuse)? / J’en conclus scientifiquement que ton application ne fonctionne pas! (version irréfléchie mais au moins respectueuse) / Elle vaut rien ton application! (version irréfléchie et malpolie)

Q19: Si je lis bien ta réponse précédente, tu sembles affirmer que PerfectPower pourrait être plus fiable que le matériel de mesure d’un constructeur automobile ou qu’un banc à rouleaux? C’est quand même fou non, dans ce cas pourquoi les constructeurs automobiles et les propriétaires de bancs à rouleaux se ruinent-ils à acheter leurs matériels très coûteux, puisqu’avec ta "petite" application à 27 euros, ils pourraient faire encore mieux?

Q20: Bien que PerfectPower soit déjà d'un excellent niveau et largement supérieur à la concurrence, comptes-tu y apporter encore des améliorations?

 

Questions "Sujets"

 

Q21: Pourquoi PerfectPower utilise l'accéléromètre des smartphones comme instrument de base pour ses mesures, et non le récepteur GPS, comme les Performance Box / V Box / Drift Box? Cela permettrait de supprimer les nombreux inconvénients des accéléromètres électro-mécaniques: sensibilité à l'usure (nécessitant une calibration périodique), à la température (nécessitant de toutes façons une re-calibration à chaque séance), et surtout aux mouvements du téléphone (et donc à la qualité de sa fixation et de la route de mesure ainsi qu'au cabrage de la voiture) et enfin aux vibrations (monstrueuses dans certaines voitures)!

Q22: Pourquoi PerfectPower utilise l'accéléromètre des smartphones comme instrument de base pour ses mesures, et non un capteur de régime ou de vitesse, relié au smartphone? Et pourquoi ne se connecte t-il pas tout simplement au calculateur de la voiture qui fournit toutes ces informations de façon très précise?

BILAN Q21 / Q22

 

Questions commerciales

 

Q23: J'aimerais soutenir le développement de PerfectPower: est-ce possible? Par exemple en participant au développement de l'application sur des points que tu décideras -je suis développeur Androïd (et/ou iOS)-, et/ou en devenant bêta-testeur?

Q24: J'ai acheté PerfectPower sur le Google Play (ou l'App store), mais je viens de changer de téléphone et je suis maintenant sous iOS (ou Androïd): y a t-il moyen d'obtenir la version iOS (ou Androïd) gratuitement? 

 

 

  

Questions classiques

 

Q1: Cette application PerfectPower est impressionnante sur le papier, mais est ce qu'elle marche vraiment si bien que ça?

 

Oui! Ses résultats en matière de précision et de régularité des différentes mesures qu'elle propose (puissance, accélérations, reprises, freinage, et vitesse maxi) sont stupéfiants, surtout en regard de son prix (27 euros) et du matériel utilisé, un simple smartphone! Vous en serez rapidement convaincus en parcourant ce site...

De plus, pour prouver son exceptionnelle efficacité, PerfectPower propose des comparatifs avec des matériels professionnels (banc à rouleaux pour la mesure de la puissance et systèmes de lecture optique pour la mesure des performances), semi-professionnels (Performance Box), artisanaux (PowerDyn), et avec son meilleur concurrent "smartphonisé" PerfExpert. Toutes infos dans les rubriques suivantes:

PerfectPower / Bancs à rouleaux

PerfectPower / Systèmes de lecture optique

PerfectPower / Performance Box

PerfectPower / PowerDyn

PerfectPower / PerfExpert

 

Q2: Il existe déjà de nombreuses autres applications de mesure de puissance / performances automobile pour smartphones, qu'est ce que PerfectPower apporte de plus?

 

C'est très simple: PerfectPower est non seulement l'application smartphone de référence dans le domaine des mesures de puissance / performances automobile, mais elle est aussi LE système embarqué de référence dans ce domaine, c'est à dire celui présentant le meilleur rapport prix / fiabilité de résultats / variété de fonctionnalités / indépendance de fonctionnement. 

Toutes infos dans cette rubrique: PerfectPower, c'est quoi? 

 

Q3: Quelle précision de résultats puis-je attendre de PerfectPower?

 

Une remarque préalable s'impose: la précision de résultats de PerfectPower ne dépend pas que de la qualité de l'application: elle dépend aussi de celle du smartphone utilisé, ainsi que (surtout!) de celle de son paramétrage et de son utilisation, comme TOUT matériel professionnel qui se respecte... 

Pour la qualité de l'application, soyez assuré qu'elle est vérifiée, pour les raisons évoquées dans cette rubrique: PerfectPower, c'est quoi?

Pour la qualité du smartphone utilisé, absolument n'importe quel smartphone Androïd ou iOS datant d'au moins 2012 possède le niveau de qualité de composants requis pour permettre à PerfectPower de délivrer ses résultats avec le niveau de précision revendiqué de +- 1%.

Pour la qualité du paramétrage et de l'utilisation de l'application, il suffit de suivre les instructions du Guide Androïd ou du Guide iOS à la lettre. Le guide rapide (chapitre 0 du guide) suffira même dans la plupart des cas. 

Si ces trois éléments sont réunis, alors la précision des résultats sera la suivante: les accélérations, la vitesse, et la distance seront mesurées avec une précision de 1%, et la puissance et le couple seront mesurés eux avec une précision de 2% en mesure unique et 0,5% en moyenne de quatre mesures. Bien sûr une telle précision de résultats est exceptionnelle et unique en application smartphone... 

 

Q4: As tu comparé les résultats de PerfectPower avec ceux d'autres applications smartphone? Et avec du matériel professionnel?

 

La réponse se trouve dans les rubriques suivantes:

PerfectPower / Bancs à rouleaux

PerfectPower / Systèmes de lecture optique

PerfectPower / Performance Box

PerfectPower / PowerDyn

PerfectPower / PerfExpert

 

Q5: Après des recherches sur Internet sur les meilleures applications de mesure de puissance / performances automobile, il se trouve que deux applications sortent nettement du lot: PerfectPower (la tienne) et PerfExpert. Elles semblent d'ailleurs très similaires! Peux tu me dire les avantages et inconvénients de chacune (si cela ne te dérange pas bien sûr)?

 

Non seulement cela ne me dérange pas du tout, mais je suis très heureux de pouvoir vous parler de ces deux applications que je connais très bien, puisque si je suis le créateur de PerfectPower, je suis également le co-créateur de PerfExpert (chargé de toute la partie Calculs / Physique), ce qui explique d'ailleurs la similarité -du moins apparente!- entre les deux applications qui sont effectivement les références de la catégorie, même si en réalité PerfectPower est la SEULE véritable référence du domaine...

 

Je vais d'ailleurs créer une rubrique qui traitera de ce sujet: PerfectPower / PerfExpert: L'histoire (à venir). Je vous invite à la lire, car elle vous dira TOUT ce qu'il faut savoir sur les origines et l'histoire des deux applications... Je ne vous cache pas que c'est un sujet sensible car j'estime que Claude le créateur en chef de PerfExpert a commis une injustice envers moi, et je me battrai jusqu'au bout pour la détruire.

 

Mais votre question portant uniquement sur les avantages et inconvénients des deux applications, je vais y répondre en détail:

 

A) PerfectPower a une sérieuse avance technique sur PerfExpert, ce qui se résume en trois points:

 

I) PerfectPower est beaucoup plus précise que PerfExpert, pour les deux raisons suivantes:

 

1) PerfectPower utilise un procédé unique de correction précise, permanente, et astucieuse des informations de l'accéléromètre par celles du récepteur GPS, ce qui offre une bien meilleure précision de mesure ainsi qu'un nombre incalculable d'avantages sur le procédé de mesure sur seule base de l'accéléromètre que propose PerfExpert...

Ainsi, les résultats à PerfectPower et contrairement à PerfExpert:

- ne nécessitent absolument AUCUNE calibration de l'accéléromètre!

- ne varient pas en fonction de la date de dernière calibration (et pour cause...) ni de la température ambiante (les accéléromètres électro-mécaniques étant sensibles à l'usure et à la température, qui modifient leur raideur et leur "point 0")

- ne dépendent pas du cabrage de la voiture à l'accélération (communément appelé le "pitch"), et ne nécessitent donc pas le paramétrage de ce paramètre "pitch" qui est en réalité un paramètre piège...

- ont une dépendance nettement réduite à la qualité de la fixation du téléphone (rigidité, vibrations, position)

- ont une dépendance nettement réduite à la qualité de la route de mesure (profil et état)

Pour plus d'infos: FAQ / Q21 (après sa lecture, vous serez incollable sur le sujet...)

 

2) PerfectPower a bénéficié d'une bien meilleure mise au point que PerfExpert, puisque j'ai rajouté pour PerfectPower des dizaines d'heures de mise au point par rapport à ce que j'avais réalisé pour PerfExpert, incluant:

- une filtration plus performante des informations capteurs et un lissage plus performant des courbes

- deux campagnes d'essais effectuées en Février et Décembre 2016 sur banc Rotronics / Dynosens (leader des bancs d'essai) et sur route avec une traction, une propulsion, et une intégrale

 

Au final, la somme de ces deux éléments permet à PerfectPower d'avoir des résultats bien plus précis et réguliers qu'à PerfExpert, mais en plus ils sont indépendants de la qualité & date de la dernière calibration, de la température ambiante, et du cabrage de la voiture à l'accélération, et ils sont nettement moins dépendants de la qualité de la fixation du téléphone et de la route de mesure... 

 

II) PerfectPower offre beaucoup plus de fonctions -et pas des moindres- que PerfExpert!

 

Alors que PerfExpert se limite aux mesures de puissance et d'accélérations, PerfectPower y rajoute:

- la mesure des reprises

- la mesure du freinage (inédit en application smartphone)

- la mesure de la vitesse maxi et l'étalonnage du compteur de vitesse

- un procédé d'étalonnage régime (comme au banc à rouleaux) (inédit en application smartphone)

- la mesure des pertes "passives" en roue libre, permettant le calcul du S.Cx (inédit en application smartphone)

- un simulateur de performances (inédit en application smartphone)

- un lap timer

 

Soit neuf fonctions pour PerfectPower, contre deux pour PerfExpert... 

 

III) PerfectPower offre une indépendance totale de fonctionnement, ce qui est aussi le cas de PerfExpert, MAIS... 

 

Si PerfectPower ne nécessite aucune connexion à un quelconque matériel extérieur (récepteur GPS externe, calculateur de la voiture, etc...) pour améliorer sa précision de mesure puisque celle-ci est déjà exceptionnelle, ce n'est pas le cas de PerfExpert qui, bien conscient de ses limites (évoquées plus haut), a choisi dans sa version iOS de proposer une connexion à une V-BOX sport (outil semi-professionnel de mesure de performances automobile coûtant 444 euros) pour améliorer la précision de ses résultats: autrement dit, aux 10 euros de l'application, vous devrez y ajouter les 444 euros (soit + de 44 fois plus...) d'une V-BOX sport si vous voulez une vraie précision de mesure, soit un total de 454 euros pour obtenir des résultats qui au final resteront de toutes façons moins précis que ceux de PerfectPower proposé à 27 euros... 

 

B) PerfExpert a une vraie supériorité sur PerfectPower sur la présentation (interfaces graphiques, graphiques en eux-même) et certaines fonctionnalités pratiques (base de données Voitures directement dans l'application, interactivité application - équipe PerfExpert, partage sur réseaux sociaux). De plus, PerfExpert dispose d'un forum, contrairement à PerfectPower.

 

C) CONCLUSION

 

EN réalité, ce bilan traduit de façon académique la différence d'optique entre moi, créateur unique de PerfectPower, centré sur la fiabilité de résultats et la technique qui doivent être prioritaires, et Claude, créateur en chef de PerfExpert, qui accorde une grande importance à la présentation et aux fonctionnalités pratiques. Et c'est d'ailleurs en bonne partie pour cela que j'ai quitté PerfExpert en Décembre 2011 pour créer seul PerfectPower, à ma façon... 

Mais dans mon optique, le rôle majeur pour ne pas dire unique d'un instrument de mesure de performances automobile (prenant ici la forme d'une application smartphone!), est de réaliser des mesures aussi précises que possible, aussi variées que possible, et aussi indépendamment que possible (c'est à dire sans nécessiter aucune connexion à un quelconque matériel extérieur), et dans cette optique, PerfectPower est sans conteste l'UNIQUE référence du domaine, nettement au dessus de la concurrence en général, et de PerfExpert en particulier puisque c'était l'objet de votre question, et ce malgré les origines communes des deux applications (moi)! 

 

Q6: J'ai constaté que les rapports de boite et de pont ne jouent pratiquement pas sur les résultats en puissance, et je trouve cela anormal. Comment cela est-il possible?

 

Ce que vous avez constaté est parfaitement... normal! En effet, les résultats en puissance ne varient que très peu avec le rapport total (rapport de boite * rapport de pont)! C'est quelque chose qui surprend toujours, et j'en expliquerai la raison précise dans un article technique prochainement. En revanche, couples et régimes sont eux faussés directement dans le rapport de l'erreur commise, puisque ceux-ci dépendent DIRECTEMENT du rapport total. 

Bien sûr, il est INDISPENSABLE que les rapports de boite & pont renseignés dans l'application soient corrects pour que les mesures effectuées soient parfaitement justes, aussi bien en puissance qu'en couple et en régimes, mais PerfectPower propose une procédure d'étalonnage régime (identique à celle faite sur banc à rouleaux) qui permet à l'application de les calculer avec la meilleure précision (< 1%). Plus d'infos à ce sujet au Chapitre II-2-B du guide Androïd

 

Q7: Je n'ai pas pesé ma voiture comme tu le préconises dans le guide au chapitre V pour les meilleurs résultats: est-ce vraiment important, ou puis-je prendre le poids constructeur tout simplement? 

 

La fiabilité des résultats de mesures de puissance sur route dépend d'un certain nombre de facteurs et de paramètres, dont un d'une importance cruciale: la masse de la voiture. En effet, les résultats en puissance et en couple sont presque directement proportionnels à ce paramètre!

Je vous suggère donc de vous reporter au Guide Androïd, chapitre II-2-A-1 qui vous donnera toutes les infos utiles à ce sujet. Comme vous le lirez, je dispose d'une balance professionnelle 4 plateaux certification NIST (précision de 0,1% soit 1 kg/tonne!), et je peux peser votre voiture sur ma balance en région Parisienne pour 15 euros. Toutes infos ici: Pesées PerfectPower

 

Q8: J'ai constaté que lorsque j'effectue mes mesures dans le même sens d'une route donnée, les résultats sont effectivement très proches, en revanche ils sont bien différents entre les deux sens (+ de 10 ch)! Pourtant ma route de mesure semble plate. Comment cela se fait-il?

 

Ce que vous avez constaté est "hélas" tout à fait normal, et en réalité nous touchons là le VRAI point faible des mesures sur route en matériel embarqué, quelque soit le matériel utilisé (PerfectPower, Performance Box, G-Tech, PowerDyn, etc)... Et il n'est pas anodin du tout croyez moi, aussi je vais développer ma réponse, merci de la lire attentivement.

 

Vraiment, il est important de comprendre que les résultats de mesures sur route en matériel embarqué sont extrêmement dépendants de la pente de la route, et on ne peut rien faire contre ça, c'est de la physique élémentaire!

Je vous en apporte la preuve avec un calcul extrêmement simple.

Sachant que la pente moyenne d'une route en faux-plat est de 1%, nous allons calculer la puissance du poids pour une voiture de gabarit moyen (disons 1,3 tonne avec le conducteur) à sa vitesse de Pmax en 2ème (disons 80 km/h) sur une route en faux-plat de pente 1%.

Sachant que la puissance du poids vaut - m * g * sin alpha * V (m = masse voiture en kg, g = accélération de la pesanteur en m/s2 = 9,810 m/s2 à Paris, alpha = angle de pente en radians -sin alpha représente par définition la pente en %- , V = vitesse en m/s), son calcul (en valeur absolue) avec les données retenues donne 3,85 ch, que nous arrondirons à 4 ch. 

Ce qui signifie que sa puissance mesurée sur route à fond de 2ème sera majorée dans le sens descendant et minorée dans le sens montant de cette valeur, et que l'écart de puissance mesurée entre les deux sens sera donc de 4 * 2 = 8 ch!  

Et si l'on fait maintenant des mesures en 3ème en supposant une vitesse de Pmax sur ce rapport de 120 km/h, l'écart de puissance mesurée entre les deux sens atteindra donc 8 * (120 / 80) = 12 ch!

Et pourtant, rappelons nous que la route est en simple faux-plat... 

 

Vous comprenez donc l'importance de faire les mesures dans les deux sens de la route afin de les moyenner si celle-ci si n'est pas PARFAITEMENT plate, or une telle route est extrêmement dure à trouver, vous pouvez me croire... sans compter qu'une bonne route de mesure doit aussi être la plus lisse possible, suffisamment longue, et suffisamment manoeuvrable, ce qui rend la recherche encore plus compliquée... 

MAIS la bonne nouvelle est qu'un simple moyennage des résultats de mesures faites dans les deux sens annule instantanément l'influence de la moindre pente de route (et annule -ou limite fortement- par la même occasion l'influence d'un éventuel vent et d'éventuelles variations mécaniques), OR PerfectPower vous permet non seulement de moyenner deux à quatre résultats de mesure mais aussi de générer un nouveau résultat moyen sur la base de ces deux à quatre résultats moyennés: ainsi, ce résultat moyen correspond à celui que vous auriez eu en mesurant sur une route parfaitement plate et sans vent, et il est donc parfaitement officialisable!

Je ne peux donc que vous recommander de n'officialiser que la moyenne de deux à quatre résultats de mesure faites dans les deux sens d'une route donnée pour une fiabilisation maximale des résultats que vous annoncerez... et je vous prie de vous rappeler qu'en Physique le moyennage d'au moins deux résultats de mesure est OBLIGATOIRE pour valider un résultat, et c'est vrai aussi bien en mesures sur route avec un système embarqué qu'au banc à rouleaux (même si les facteurs variants sont théoriquement moindres sur banc). 

 

En conclusion, ne cherchez pas l'impossible dans le choix de votre route de mesure, et faites simplement au mieux comme je le fais moi-même: choisissez une route la plus plate et lisse possible, suffisamment longue et suffisamment manoeuvrable, faites les mesures dans les deux sens de cette route (deux au minimum et quatre idéalement) -en veillant toutefois à utiliser la même portion de route bien évidemment...-, puis faites les moyenner par l'application sans vous poser de questions: vos résultats seront parfaits, et tout aussi fiables que si vous aviez effectué une seule mesure dans des conditions idéales (route parfaitement plate et lisse, absence totale de vent) qui n'existent de toutes façons pas! 

Après, je vous recommande quand même de vous imposer un seuil maxi de pente repérable par la différence des résultats de mesures de puissance entre les deux sens. Pour information, la norme que j'ai retenu pour valider la bonne planéité d'une route de mesure à PerfectPower correspond à une amplitude de 10 ch maximum, correspondant à une pente d'environ 1%, soit un simple faux-plat. 

Vous trouverez toutes les infos utiles à ce sujet au chapitre V du guide.

 

Q10: PerfectPower ne  parvient pas à récupérer les données météo. Pourquoi, et comment puis-je y remédier?

 

PerfectPower vous en donnera la raison précise dans le bulletin délivré suite à cette tentative échouée. La raison la plus fréquente est... une absence de connexion Internet! Mais s'il s'agit d'un problème de réseau, alors vous devrez pour cette fois rentrer manuellement les données météo, et vous pouvez le faire en vous connectant au site météo de référence www.wunderground.com. 

Attention: sur la version Androïd, il faut attendre quelques secondes en écran Perfs que la réception GPS soit solidement établie avant de vous rendre en écran Setup faire la récupération automatique des données météo! En effet, le GPS est coupé dès la sortie de l'écran Perfs pour économiser la batterie, et du coup les infos GPS utilisées pour la récupération automatique des données météo sont reprises de l'écran Perfs, ce qui ne peut marcher que si elles existent... 

 

Q11: Je n'arrive pas à trouver toutes les données pour remplir la fiche de ma voiture, et elle ne figure malheureusement pas dans ta base de données. Comment faire?

 

Il est absolument certain que vous arriverez à trouver facilement toutes les données pour remplir la fiche de votre voiture en suivant les instructions données au chapitre II-2 du guide Androïd: Remplir sa fiche Voiture

 

Q12: Comment procéder pour mesurer une voiture en boite automatique?

 

Les mesures en boite automatique doivent se dérouler EXACTEMENT de la même façon qu'en boite manuelle, et il est donc IMPERATIF de bloquer un rapport (la 2 ou la 3) pour effectuer les mesures de puissance...

 

Malheureusement, cela n'est pas toujours facile selon le type de boite automatique (DSG, S-Tronic, Steptronic, Tiptronic, boite automatique "à l'ancienne" de style P-R-N-D-1-2-3, etc...), et sachez que l'on rencontre EXACTEMENT le même problème au banc à rouleaux, pour les mêmes raisons! Ces raisons sont au nombre de quatre:

- La boite a tendance à rétrograder toute seule (kick-down) si l'on écrase l'accélérateur trop bas (1500 rpm par exemple), ce qui fausse la totalité de la mesure (Pmax, Cmax, courbes)

- Le convertisseur de couple a tendance à entrer en action si l'on écrase l'accélérateur trop bas (1500 rpm par exemple), ce qui fausse légèrement le début de courbe (légèrement optimiste), mais plus on monte dans les tours, plus la courbe "recolle" sur la courbe normale (Pmax correcte, Cmax légèrement sur-estimé)

- La boite auto a tendance à passer le rapport supérieur toute seule avant le rupteur (ou avant le régime maxi prévu s'il est situé très haut)

- Il est évidemment impossible de se mettre en roue libre à la fin de la mesure

 

Il existe néanmoins des astuces pour éviter ces écueils:

- Utilisez TOUJOURS le mode MANUEL de votre boite automatique, quelque soit son type

- Evitez d'écraser l'accélérateur trop bas, et écrasez le progressivement, sur une gamme d'environ 500 rpm (commencez à appuyer à 2000 rpm pour finir pied au plancher à 2500 rpm)

- Programmez dans l'application un régime maxi inférieur au rupteur d'environ 500 rpm, et stoppez l'accélération à ce régime programmé (exemple: 6500 rpm pour un rupteur à 7000 rpm)

- Relachez simplement l'accélérateur dès le régime maxi atteint, l'application coupera automatiquement après 3 secondes

 

Avec un peu d'habitude, vous verrez que l'on parvient assez rapidement à réaliser de bonnes mesures en boite automatique! En particulier la S-Tronic de chez Audi (avec double-embrayage et sans convertisseur de couple) et la Steptronic de chez BMW fonctionnent remarquablement bien (malgré la présence d'un convertisseur de couple sur cette dernière), en revanche, pour la Tiptronic de chez Audi (type comparable à la Steptronic), cela dépend des voitures.

Bien sûr, il faut un certain "feeling" du comportement de la boite automatique, et il est parfois nécessaire de s'entrainer et de "faire des essais et des erreurs", mais au final on arrive souvent à trouver la "bonne" formule, c'est à dire celle permettant une accélération pied au plancher de 2000 ou 2500 rpm jusqu'à un régime maxi proche du rupteur, sans que ni la boite rétrograde toute seule, ni le convertisseur de couple agisse (ou alors de façon très ponctuelle en début d'accélération), et ni le rapport supérieur ne soit engagé.

 

Remarque 1: il peut arriver que sur les moteurs Diesel prenant leur Cmax très tôt, il soit difficile voire impossible d'obtenir une mesure parfaitement juste du Cmax, à cause ou de l'action du convertisseur de couple si l'on écrase l'accélérateur trop tôt (Cmax légèrement sur-estimé), ou au contraire du fait que l'on n'écrase pas l'accélérateur suffisamment tôt ou vite pour justement éviter le problème précédent! Vous le voyez donc, dans ce cas de figure, il faudra un savant dosage pour arriver à obtenir le "vrai" Cmax, ou au moins s'en approcher au plus près... Par contre, la Pmax devrait elle être juste!

 

Remarque 2: En réalité, le troisième point du passage automatique du rapport supérieur n'est pas problématique: si la boite passe le rapport supérieur avant que n'ayiez atteint le régime maxi voulu, relachez aussitôt l'accélérateur, et vos courbes resteront parfaitement justes du régime mini jusqu'au régime précis où la boite auto a passé le rapport supérieur: seule la toute fin de courbe sera artificiellement réduite à cause du passage du rapport supérieur.

 

Q13: Ai-je besoin d'une bonne réception GPS pour faire mes mesures?

 

OUI d'une manière générale, bien qu'il existe des nuances selon le type de mesures effectuées, le mode de mesure, et... la version de logiciel (pour l'instant):

 

- Pour les mesures de puissance et d'accélérations:

Version Androïd 3.1: OUI en mode Normal / NON en mode Expert / OUI en mode GPS

Version iOS 3.4.1: NON en mode Normal / OUI en mode Correction GPS / NON en mode Correction Régime

 

- Pour les mesures de reprises, de freinage, et de vitesse maxi / étalonnage compteur: OUI

 

- Pour l'écran Circuit: OUI

 

Q14: Pourquoi proposer une simulation de performances, puisque PerfectPower mesure déjà les performances, et qu’il vaut mieux toujours préférer des mesures réelles (enfin avec la marge d’erreur bien sûr même minime de toute mesure) à une simulation ?

 

Eh bien la réponse est évidente et multiple,et tout passionné de mesure de performances automobile devrait la connaitre:

 

1) Un simulateur permet justement de calculer TOUTES les performances voulues sans avoir à les mesurer soi-même, ce qui est indispensable ou tout du moins préférable dans de NOMBREUX de cas de figure! Ai-je vraiment besoin de les évoquer ? Essayez par exemple de mesurer votre vitesse maxi si vous habitez dans les montagnes, ou même sur autoroute si vous habitez en France par les temps qui courent...

 

2) Un simulateur permet de multiplier facilement le nombre et le type de tests possibles en quelques secondes, tranquillement chez soi, ce qui évite d'abimer son moteur, sa boite et/ou son embrayage à force de réaliser de nombreuses mesures (dont certaines comme dit sont impossibles ou pratiquement impossibles à réaliser sur route), et permet de gagner énormément de temps!

 

3) Un simulateur -et c'est probablement le point le plus intéressant- permet de simuler instantanément l'effet de toute modification (masse -allègement voiture, nombre de passagers, niveau d'essence-, pneus, boite / pont, aérodynamique, etc) sur les performances, et permet donc de savoir A L'AVANCE à la fois les modifications les plus judicieuses pour gagner en performances et le niveau précis de l'augmentation des performances générée, ce qui là encore génère des gains de temps phénoménaux: vous imaginez par exemple le temps pour mesurer les performances de votre voiture avec sa boite d'origine, en monter une autre, puis remesurer ses performances derrière, avec en plus le risque non négligeable de découvrir avec horreur que votre voiture marche moins fort avec sa nouvelle boite? Eh bien le simulateur vous dira en un clin d'oeil si le montage de cette nouvelle boite est judicieux, et dans quelle ampleur!

 

4) Un simulateur fonctionne toujours dans les mêmes conditions (ou du moins celles que son programmeur décide d’implanter, mais il peut les changer à tout moment selon ses envies), ce qui permet de fiabiliser les comparaisons, quand les mesures sur route sont très difficilement réalisables dans les mêmes conditions d’un jour à l’autre, et même... d'une mesure à l'autre! Etes vous surs de faire exactement les mêmes démarrages (en qualité) à tout instant? De passer les rapports toujours exactement au même rythme? Que les conditions météo sont exactement les mêmes que celles de la veille –enfin là c’est non direct de toutes façons- ? Etc etc...

 

Voilà! Bien sûr, cela ne veut en aucun cas dire qu’un simulateur remplace la réalité, c'est évident et le mot même « simulateur » dit tout, mais il a une réelle utilité, même si à côté on a tout ce qu’il faut pour mesurer les performances de sa voiture! ET puis cela vous intéressera certainement: il est d'une excellente fiabilité, identique à celle du simulateur de performances utilisé en interne par Citroën Sport... 

 

Q15: Je trouve PerfectPower particulièrement chère pour une application smartphone, 27 euros quand même, ce n’est pas donné! Qu’est ce qui me prouve qu’elle les vaut vraiment?

 

Vous trouvez vraiment qu'une application vendue 27 euros et rendant des services comparables à ceux de matériels professionnels coûtant x fois plus cher (x variant entre 21 et 4 444, excusez du peu) est "particulièrement chère" ? 

C'est évidemment totalement faux, et au contraire l'application vendue à ce prix est vraiment bon marché, et soyez assurés que tous les pros n'ayant pas les moyens d'investir dans du matériel professionnel ainsi que tous les VRAIS passionnés de mesure de performances automobile l'ont bien compris et l'ont déjà adopté ou finiront par l'adopter, ce n'est qu'une question de temps!

Vous rêviez d’un banc de mesure embarqué ? Non seulement vous l’avez avec PerfectPower, mais en plus vous avez le meilleur, la référence dans son domaine, celui présentant le meilleur rapport prix / fiabilité de résultats / variété de fonctionnalités / indépendance de fonctionnement: que demander de plus ?

Et si justement je ne le vends pas au prix correspondant au niveau des services rendus, c’est parce que je suis malgré tout obligé de tenir compte des prix pratiqués sur le marché des applications smartphone, qui sont effectivement très faibles.

J'ai donc choisi un prix de 27 euros que j'estime être un juste milieu entre ces deux éléments, et soyez assuré qu'à ce prix vous en avez pour votre argent. Pour information, un seul passage au banc coute entre 60 et 120 euros, sans garantie que votre voiture sera mesurée exactement comme elle devrait l'être d'ailleurs, alors qu'à PerfectPower vous ne paierez que 27 euros pour AUTANT de "passages au banc PerfectPower" que vous voudrez: pour toute personne intelligente, le calcul est vite fait, et ce n'est pas un hasard si de nombreux pros comme le spécialiste français de la reprogrammation moteur Digiservices ont choisi PerfectPower comme instrument de mesure OFFICIEL en remplacement du banc à rouleaux! 

 

Cependant, je peux très bien comprendre le vrai scepticisme sur la fiabilité exceptionnelle et unique de PerfectPower en application smartphone, et l'un des rôles majeurs de ce site est justement de fournir au public toutes les preuves de cette fiabilité, et je vous donne le lien des trois rubriques consacrées à cet objectif:

Fiabilité de PerfectPower - Théorie

Fiabilité de PerfectPower - Pratique

Le comparatif des références

 

Mais si vous persistez à penser que PerfectPower est "particulièrement chère" malgré ce que je viens de vous expliquer, alors ne l’achetez en aucun cas, vous ne m'intéressez pas: vous faites partie de ceux qui trouvent que tout est toujours trop cher (sans réfléchir une seule seconde au travail –pour ceux qui connaissent ce mot- qu’il y a derrière) et qui croient que tout devrait être gratuit (mais pourquoi donc veulent-ils être payés alors ?), or je ne supporte pas les personnes de cette catégorie, qui en plus sont toujours celles qui créent des ennuis! Bref, PerfectPower n’est pas faite pour vous et n’a pas besoin de vous! 

 

Q18: J’ai mesuré la puissance de ma voiture avec PerfectPower en ayant suivi ton guide à la lettre, et pourtant mes résultats ne concordent ni avec ses données constructeur, ni avec ceux d’un récent passage au banc! Comment cela se fait-il (version intelligente et respectueuse)? / J’en conclus scientifiquement que ton application ne fonctionne pas correctement! (version irréfléchie mais au moins respectueuse) / Elle vaut rien ton application! (version irréfléchie et malpolie)

 

Réponse dans le cadre de la première version:

 

Vous devez simplement considérer les trois points suivants, uniquement ces trois points, et dans cet ordre:

1) Etes vous vraiment sûr d'avoir paramétré correctement l'application (Setup et fiche Voiture)?

2) Etes vous vraiment sûr d’avoir utilisé correctement l'application, c’est à dire en ayant vraiment suivi mon guide à la lettre comme vous dites?

3) Etes vous vraiment sûr que votre voiture fonctionnait normalement le jour de vos mesures ?

 

Si la réponse est OUI à chacune des ces 3 questions, alors c’est PerfectPower qui a raison, et non les données constructeur ou les résultats du passage au banc! Ne croyez pas que les données constructeur ou les bancs à rouleaux soient parole d'évangile, c'est une fausse et dangereuse idée répandue surtout chez les amateurs (ce n'est pas péjoratif!), mais les spécialistes du sujet savent bien eux que c'est totalement faux... Je vais d'ailleurs rédiger prochainement un article à ce sujet, vous le trouverez au lien suivant:

Comparatif PerfectPower / Banc moteur / Banc à rouleaux: Lequel choisir?

 

Bien sûr, si vous vos résultats avec PerfectPower sont VRAIMENT impossibles (comme par exemple une Clio Diesel mesurée à 300 ch...), cela signifie que la réponse à au moins l’une de ces trois questions était en fait NON...

 

Retenez simplement que PerfectPower bien paramétrée et bien utilisée est absolument INFAILLIBLE et donnera TOUJOURS ses résultats moteur à +- 2%, et que si erreur il y a, elle ne peut venir QUE de l'utilisateur (ou d'un problème technique du logiciel et/ou du téléphone mais c'est rarissime), mais JAMAIS de l'application... Pour rappel, les mesures de puissance et de performances c'est une passion que j'ai et que je pratique depuis mon enfance, et si j'ai crée PerfectPower, c'est bien pour qu'elle soit le système embarqué de référence en performances automobile ET qu'elle soit infaillible!

 

Mais si VRAIMENT vous êtes certains que vos résultats à PerfectPower sont faux et SURTOUT que vous pensez que l'erreur ne vient pas de vous mais de l'application, alors je fais ce pari publiquement: je viens mesurer à mes frais votre voiture avec PerfectPower installé sur mon téléphone de référence du moment (actuellement un LG G4), et si moi je trouve des résultats cohérents (ce qui sera certain soyez en assurés!), vous me remboursez 2 fois mes frais de voyage! Dans le cas contraire (seul cas possible: le bug de l’année sur mon téléphone pile quand je vais mesurer votre voiture, mais ça va je ne m’appelle pas Pierre Richard), je vous rembourse les 27 euros de l’application, et les frais de voyage restent bien sûr à ma charge! ET vous pouvez habiter en Nouvelle-Zélande, je me déplacerai, j’adore voyager d’ailleurs, alors si en plus on me paie le voyage, que demander de plus?

 

Encore une fois, les mesures de puissance et de performances c'est ma spécialité, donc si je me permets de faire de telles affirmations, c'est bien parce qu'elles sont vraies... 

 

Réponse dans le cadre de la seconde version:

 

Une chose est certaine: nous ne connaissons pas la même Science! Sans lancer un débat sur ce qu’est une véritable démarche scientifique parce que ce n’est pas le sujet ici, merci de vous reporter à ma réponse précédente qui elle vous permettra de tirer une VRAIE conclusion.

 

Réponse dans le cadre de la troisième version:

 

Si elle marche parfaitement bien, mais pour cela il faut la paramétrer et l'utiliser correctement (et donc commencer par lire VRAIMENT le guide...), et accessoirement apprendre la politesse! 

 

Q19: Si je lis bien ta réponse précédente, tu sembles affirmer que PerfectPower pourrait être plus fiable que le matériel de mesure d’un constructeur automobile ou qu’un banc à rouleaux? C’est quand même fou non, dans ce cas pourquoi les constructeurs automobiles et les propriétaires de bancs à rouleaux se ruinent-ils à acheter leurs matériels très coûteux, puisqu’avec ta "petite" application à 27 euros, ils pourraient faire encore mieux?

 

NON, vous avez mal compris ma réponse précédente: je n’ai nullement affirmé que PerfectPower ETAIT plus fiable que le matériel de mesure d’un constructeur automobile (un banc moteur) ou qu’un banc à rouleaux, c'est évidemment faux et en tant que spécialiste de ces trois matériels je suis le premier à le dire! 

J’ai juste affirmé que la fiabilité des résultats de PerfectPower bien paramétré et bien utilisé primait sur toute autre considération, fussent-elles des données constructeurs ou des résultats de banc à rouleaux trop souvent considérés (à tort) comme parole d'évangile, ce qui n'est pas la même chose!

Et c'est pourquoi je vous ai donné le lien d'un article que je vais prochainement rédiger à ce sujet, qui vous permettra de savoir exactement TOUT ce que l'on peut attendre des résultats de mesures faites avec ces trois matériels...

Comparatif PerfectPower / Banc moteur / Banc à rouleaux: Lequel choisir?

 

Q20: Bien que PerfectPower soit déjà d'un excellent niveau et largement supérieur à la concurrence, comptes-tu y apporter encore des améliorations?

 

OUI bien sûr! D'abord car je suis perfectionniste et je considère qu'il y a toujours moyen d'améliorer un produit fût-il parfait (il deviendra alors "plus-que-parfait"...), ensuite parce que je compte bien maintenir PerfectPower au sommet de la catégorie (PerfectPower donne évidemment la direction à suivre à la concurrence depuis sa naissance...), et enfin parce je veux que PerfectPower satisfasse au maximum tous ses utilisateurs!

La liste des améliorations prévues est donnée en rubrique NewsLetter

 

 

 

Questions « Sujets »

 

Q21: Pourquoi PerfectPower utilise l'accéléromètre des smartphones comme instrument de base pour ses mesures, et non le récepteur GPS, comme les Performance Box / V Box / Drift Box? Cela permettrait de supprimer les nombreux inconvénients des accéléromètres électro-mécaniques: sensibilité à l'usure (nécessitant une calibration périodique), à la température (nécessitant de toutes façons une re-calibration à chaque séance), et surtout aux mouvements du téléphone (et donc à la qualité de sa fixation et de la route de mesure ainsi qu'au cabrage de la voiture) et enfin aux vibrations (monstrueuses dans certaines voitures)!

 

C'est une très bonne question, digne d'un article technique, et la réponse se trouve dans l'étude comparative des caractéristiques techniques d'un accéléromètre et d'un récepteur GPS, que je vais vous présenter, en essayant de la "vulgariser" au maximum pour la rendre accessible à tous, même aux non mathématiciens / physiciens. 

 

Etude comparative des caractéristiques techniques d'un accéléromètre et d'un récepteur GPS

 

Les trois paramètres cinématiques permettant de décrire intégralement le mouvement d'un système matériel comme une voiture au cours du temps sont la position, la vitesse, et l'accélération (tous fonctions du temps), et ils sont tous reliés mathématiquement de façon très simple: la vitesse est la dérivée de la position par rapport au temps, et l'accélération est la dérivée de la vitesse par rapport au temps. Ainsi, il est possible en connaissant l'évolution d'un de ces trois paramètres au cours du temps d'en déduire les deux autres par dérivation(s) ou intégration(s) -avec toutefois la nécessité de connaitre les conditions initiales pour l'intégration- (pour rappel, la dérivation est une opération mathématique majeure consistant à diviser la variation d’une grandeur par celle d’une autre évoluant parallèlement, le temps dans notre exemple présent - et comme souvent en physique-, et l'intégration est l'opération inverse consistant à "sommer" une grandeur en fonction d'une autre évoluant parallèlement, toujours le temps ici bien sûr). 

 

Pour mesurer la puissance, les accélérations, les reprises, ou le freinage d'une voiture avec la meilleure précision possible, il convient donc de mesurer au moins l'un de ces trois paramètres cinématiques le plus précisément et le plus souvent possible (donc en choisissant le type de composant le plus adapté), puis de déduire mathématiquement par dérivation ou intégration ceux qui ne sont pas mesurés directement -seulement s'il y en a bien sûr-. 

 

Dans le cadre de cette étude, nous nous intéresserons en particulier aux mesures de puissance qui sont les plus intéressantes, mais tous les résultats obtenus sont directement applicables aux trois autres types de mesure.

 

Principe de base 1: Pour établir de façon précise les courbes de puissance et de couple d’une voiture, il faut connaitre le plus précisément et le plus souvent possible l’accélération de la voiture.

 

Or, il se trouve que l’accélération est par définition même l’information directement délivrée par un accéléromètre!

Certes cette information doit être traitée spécifiquement pour en éliminer la composante gravitationnelle (avec des accéléromètres électro-mécaniques de smartphone) et les inévitables bruitages -ou parasitages- provoqués par les inévitables mouvements de téléphone et les vibrations ambiantes, et c'est il est vrai extrêmement difficile à bien réaliser... Je n’entrerai pas ici dans le détail des techniques de traitement du signal permettant cette «purification» du signal originel car elles sont complexes et surtout top-secrètes, mais retenez simplement que celles qu'utilise PerfectPower remplissent parfaitement leur rôle.

 

A contrario, un récepteur GPS mesure lui la position, et il faut donc dériver deux fois celle-ci pour obtenir l’accélération... ce qui génère inévitablement une perte de précision qui n'existe pas avec un accéléromètre qui la mesure directement!

Inutile de préciser que l'information originelle du récepteur GPS (la position) est elle aussi bruitée -mais pas pour les mêmes raisons que pour l'accéléromètre-, et qu’elle doit donc aussi être traitée spécifiquement -mais pas de la même façon que pour l'accéléromètre-, mais ce n’est pas le sujet ici.

En plus, le récepteur GPS n’a vraiment pas de chance, car il se trouve que le moindre bruitage est fortement amplifié à la dérivation (c’est mathématique!), et puisqu'ici on doit dériver deux fois de suite, l’accélération recueillie au final risque d’être particulièrement imprécise...

On peut certes limiter ce phénomène en lissant fortement le signal originel, mais c’est essayer de contrer un problème en en créant un bien pire: celui de la perte d’information! En effet, tout lissage génère inévitablement une perte d’information, minime pour certains types de bruitages et avec une méthode de lissage adaptée, mais pas minime du tout dans le cas d'une mesure d’accélération à partir des informations GPS, surtout avec des récepteurs GPS de smartphone qui n'ont pas du tout le niveau de ceux installés dans des Performance Box / V Box / Drift Box coûtant plusieurs centaines d'euros... 

Au final, on est donc certain de recueillir une accélération bien moins précise en utilisant en instrument de base un récepteur GPS plutôt qu'un accéléromètre, surtout avec un smartphone... 

 

Principe de base 2: Pour établir de façon précise les courbes de puissance et de couple d’une voiture, en plus de l'accélération, il faut aussi connaitre le plus précisément et le plus souvent possible la vitesse de la voiture.

 

Concernant la vitesse, cette fois-ci, les deux composants semblent mathématiquement à égalité, puisque pour obtenir la vitesse, on a besoin d'intégrer une fois l'accélération mesurée par l'accéléromètre, et de dériver une fois la position mesurée par le récepteur GPS. Autrement dit, on doit effectuer une opération mathématique avec chacun des deux composants pour recueillir la vitesse... et on pourrait donc en conclure que la perte de précision serait minime et identique dans les deux cas...

Mais encore une fois, le récepteur GPS n'a vraiment pas de chance, car il se trouve que les propriétés mathématiques de ces deux opérations en terme de perte de précision du signal en cas de bruitage sont très nettement plus favorables à l'intégration qu'à la dérivation, et donc là encore l'accéléromètre domine largement le récepteur GPS... A croire que le sort s'acharne sur lui! 

 

Conclusion 1: La « durée » du processus pour aboutir à l'accélération ainsi que la nature de ce processus sont très nettement à l’avantage de l'accéléromètre, et la nature du processus pour aboutir à la vitesse est également très nettement à l'avantage de l'accéléromètre ==> La précision de mesure de l'accélération et de la vitesse et donc de la puissance l'est donc aussi... 

 

Nous avons également vu qu'il fallait connaitre le plus précisément et le plus souvent possible l’accélération et la vitesse, or ces deux aspects sont parfaitement quantifiables en physique par des grandeurs nommées précision (appelée aussi « pas » ou « résolution » pour des accéléromètres) et fréquence.

Bien sûr, la précision et la fréquence des accéléromètres et des récepteurs GPS ne concernent que la grandeur qu'ils mesurent directement, à savoir respectivement l’accélération et la position. Ceci étant posé, les chiffres maintenant, en précisant que tous les chiffres avancés ont été mesurés par mes soins (seulement sur les smartphones que j'ai pu tester bien sûr):

 

Les accéléromètres électro-mécaniques des smartphones modernes (entre 2010 et 2016) ont une précision comprise entre 0,001 m/s² et 0,2 m/s², quand les meilleurs récepteurs GPS de smartphones atteignent une précision de l’ordre... du mètre seulement! Et encore faut-il pour cela que le signal GPS reçu soit à la fois de la plus haute qualité, à savoir smartphone posé impérativement sous le pare-brise, et voiture roulant en pleine campagne, sans montagne ni immeuble avoisinant, sinon cette valeur peut se compter en dizaines de mètres!


La fréquence des accéléromètres électro-mécaniques des smartphones modernes (entre 2010 et 2016) est elle comprise entre 10 Hz et 100 Hz (soit un relevé tous les centièmes de seconde!), quand celle des récepteurs GPS de smartphones tourne entre 1 Hz pour la plupart et 5 Hz pour les plus récents... Là encore, il n’y a pas photo!

 

Conclusion 2: La précision et la fréquence de ces deux composants sont là encore très nettement à l’avantage de l'accéléromètre, provoquant les mêmes effets sur la précision de mesure de l'accélération et de la vitesse et donc de la puissance...

 

Maintenant, comme vous l'avez fort justement souligné, les accéléromètres électo-mécaniques tels que ceux montés dans les smartphones possèdent de nombreux inconvénients qui les font "fuir" par le fabricant des Performance Box / V Box / Drift Box (même si en réalité ils sont utilisés dans les Drift Box mais uniquement pour la mesure des angles de drift), et ces inconvénients se répartissent en quatre catégories:

1) Sensibilité à l'usure, ce qui nécessite une calibration périodique

2) Sensibilité à la température, ce qui nécessite de toutes façons une re-calibration à chaque séance

3) Sensibilité extrême aux mouvements du téléphone, et donc à la qualité de sa fixation et de la route de mesure ainsi qu'au cabrage de la voiture

4) Sensibilité extrême aux vibrations, qui sont monstrueuses dans certaines voitures

 

A contrario, un récepteur GPS n'est absolument pas sensible à ces quatre facteurs! Enfin ce n'est vrai que dans une certaine mesure quand même, et il reste évidemment sensible à l'usure comme tout composant, mais celle-ci n'agit pas de la même façon et globalement il conserve sa précision intrinsèque au cours de sa durée de vie.

En revanche, il possède d'autres inconvénients dont le plus important est l'obligation d'une bonne réception GPS, ce qui impose la double condition de fixer le smartphone sur support pare-brise (ou du moins sous le pare-brise) ET de mesurer dans une zone dégagée (tunnels à proscrire bien évidemment!), mais globalement ces inconvénients sont moins pénalisants que les quatre de l'accéléromètre évoqués. 

 

Conclusion 3: Au final, la balance des inconvénients entre les deux composants penche nettement à l'avantage du récepteur GPS moins contraignant à utiliser, et c'est pourquoi celui-ci est préféré par le fabricant des boxs pré-citées (Racelogic) comme instrument de base pour leurs mesures! De plus, et c'est un point évidemment capital, Racelogic en tant que fabricant indépendant de matériels semi-professionnels a toute liberté de choisir des composants techniques de la meilleure qualité et évidemment bien plus coûteux que ceux installés dans un smartphone tout-public, et il va sans dire que les récepteurs GPS qu'ils utilisent sont nettement plus performants que ceux des smartphones, et pas seulement d'un point de vue précision / rapidité... 

 

Conclusion finale

 

MAIS moi, en tant que physicien en charge de développer le système embarqué de référence en performances automobile mais avec un smartphone tout-public intégrant des composants certes déjà étonnamment précis et rapides mais pas de niveau professionnel non plus et avec en plus un cahier des charges exigeant une indépendance totale de fonctionnement et donc la non connexion à un récepteur GPS externe plus performant, je vous affirme que la solution que j'ai retenue d'utiliser en base l'accéléromètre et en correcteur le récepteur GPS est de loin la solution la plus performante, quelque soit le matériel (smartphone, box, etc...) sur lequel on l'applique!

 

Pourquoi? Car je profite tout à la fois des énormes avantages techniques des accéléromètres sur les récepteurs GPS évoqués en conclusion 1 et conclusion 2, sans en subir les quatre inconvénients évoqués au dessus grâce à une correction précise, permanente, et astucieuse des informations de l'accéléromètre par les informations du récepteur GPS -permettant tout à la fois la suppression du besoin de calibration de l'accéléromètre, la nette diminution de la dépendance à la qualité de la fixation du téléphone et de la route de mesure, ainsi que la prise en compte implicite du cabrage de la voiture à l'accélération-, et bien sûr un filtrage sans faille des vibrations et des perturbations provoquées par les irrégularités routières! 

 

Bref, en appliquant cette solution d'utiliser en base l'accéléromètre et en correcteur le récepteur GPS, je peux tirer le meilleur des DEUX composants sans subir les quatre sérieux inconvénients de celui utilisé en base, l'accéléromètre, ce qui constitue véritablement un exploit! De plus, s'il est vrai que je ne peux pas pallier "directement" aux inconvénients de celui utilisé en correcteur, à savoir le récepteur GPS (il me faudrait un "correcteur de correcteur" pour cela!), j'ai quand même trouvé le moyen d'y pallier indirectement par la création d'un mode Expert utilisant une "astuce de physicien" et pouvant être utilisé en cas de problème de réception GPS voire même de récepteur GPS, et dont les résultats ont fonctionné au delà même de mes espérances... 

 

Et je peux vous certifier que cette solution technique est de loin la plus efficace sur les quatre qui s'offraient à moi au départ, les trois autres étant l'utilisation seule de l'accéléromètre (c'est ce que j'ai fait au départ dans PerfectPower en 2012, mais j'en ai vite vu les sérieuses limites et j'ai rectifié le tir en 2015...), l'utilisation seule du récepteur GPS (c'est ce qu'a choisi Racelogic pour les raisons expliquées... mais en application smartphone c'est du suicide, ce qui n'a pas empêché certains développeurs non physiciens de tenter le coup, avec les résultats désastreux attendus, au moins pour la mesure de la puissance...), et l'utilisation du récepteur GPS en base et de l'accéléromètre en correcteur (c'est faisable mais franchement peu efficace et même dangereux pour d'évidentes raisons physiques et mathématiques...)

 

Cependant, sachez que cette solution miracle est aussi de loin la solution la plus dure à mettre correctement en oeuvre, et j'ai du effectuer des dizaines d'heures de mise au point (si ce n'est plus!) pour y parvenir, mais j'y suis arrivé et PerfectPower a atteint en 2015 un niveau de fiabilité de résultats que je n'ai pas peur de qualifier d'exceptionnel et unique en application smartphone, et j'ai voulu en donner la preuve en organisant un comparatif public et inédit de PerfectPower face à trois autres matériels de référence: le banc à rouleaux de Digiservices77, une Performance Box, et l'application smartphone de performances automobile PerfExpert dont j'ai été le co-créateur en 2010/2011 et que j'ai quitté fin 2011 pour mésentente avec mon collègue. Ce comparatif aura lieu en Mai 2016. Toutes informations ici:

Le comparatif des références 

 

Voilà, j'ai répondu très précisément à votre question avec cette étude comparative, et j'ai même été un peu au delà... Bien sûr, vous me permettrez de garder sous silence la façon dont je parviens à combiner aussi précisément et astucieusement les informations "accéléromètre" et "GPS" tout au long des mesures, ainsi que les techniques avancées de filtrage des vibrations et des perturbations routières, déjà car elles sont complexes et ne pourraient vraiment être comprises que par un public spécialisé, mais surtout car elles sont évidemment top-secrètes car ce sont elles qui sont directement responsables de la fiabilité exceptionnelle et unique des résultats de PerfectPower... 

 

Q22: Pourquoi PerfectPower utilise l'accéléromètre des smartphones comme instrument de base pour ses mesures, et non un capteur de régime ou de vitesse, relié au smartphone? Et pourquoi ne se connecte t-il pas tout simplement au calculateur de la voiture qui fournit toutes ces informations de façon très précise?

 

Même causes, mêmes effets que pour la question Q21 qui vous donnera la réponse!

 

Commençons par le point de vue purement mathématique.

La vitesse, ou le régime –donc la vitesse-, doit être dérivée une fois pour obtenir l’accélération, donnée fondamentale pour des mesures de puissance fiables et directement fournie par un accéléromètre. 

En revanche, la vitesse qui est également une donnée fondamentale pour des mesures de puissance fiables est cette fois-ci directement mesurée par un capteur de vitesse ou de régime quand on doit intégrer une fois l'accélération fournie par un accéléromètre pour l'obtenir...

Du coup, avec "une opération mathématique partout", ce sont les propriétés mathématiques de la dérivation et de l'intégration en terme de perte de précision du signal en cas de bruitage qui vont décider du vainqueur, et si vous avez bien lu la réponse à la question Q21, vous savez qu'elles sont très nettement favorables à l'intégration et donc à l'accéléromètre qui remporte ainsi le match mathématique!

 

Poursuivons par le point de vue purement physique, et je suis au regret de vous informer qu'il va faire s'effondrer la fiabilité du principe de mesure de la puissance sur base de tels capteurs, principe utilisé principalement par le logiciel PowerDyn / PowerDyn OBD qui est un concurrent direct de PerfectPower dans la catégorie des systèmes embarqués de mesure de performances automobile et que je respecte pleinement, mais cela ne doit pas m'empêcher de juger en toute neutralité de la fiabilité comparée de ce principe de mesure sur base de capteurs de vitesse ou de régime avec celui de PerfectPower sur base de l'accéléromètre!  

La raison de cet effondrement: les capteurs de vitesse et de régime en automobile -quelqu'ils soient- ne sont en réalité que des capteurs de vitesse angulaire, puisque les présumés capteurs de vitesse ne sont pas autre chose que des capteurs de vitesse angulaire de roues (capteurs ABS) ou d’arbre de boite (capteurs de vitesse) que le système de gestion convertit en vitesse linéaire via la dimension des pneus, et les capteurs de régime sont par définition même des capteurs de vitesse angulaire du moteur que l'on peut également convertir en vitesse linéaire via la dimension des pneus et en plus les rapports de boite et pont.

Et c’est principalement sur ce point de la conversion vitesse angulaire - vitesse linéaire sur base de la dimension des pneus que le bât blesse: le calcul de la circonférence réelle (et non théorique) de roulement a une énorme marge d'erreur de +- 5% environ, quelque soit la méthode de calcul utilisée... En effet:

- Il y a une marge de tolérance déjà sur la circonférence théorique de roulement calculé de façon brute à partir de la dimension annoncée des pneumatiques, annoncée par les fabricants de pneus à +- 2% en général, ce qui est loin d'être négligeable...

- Il faut tenir compte du niveau d'usure du pneu, qui dépasse largement 1% entre des pneus neufs et des pneus au témoin d'usure (n'importe qui peut le vérifier par un calcul élémentaire...)

- La pression et la température des pneus peuvent également influer sur une marge non négligeable pouvant dépasser 1%...

- Et enfin la méthode de calcul utilisée, devant tenir compte à la fois de l’affaissement du pneu sous charge -qui diminue fortement la circonférence de roulement- et des effets de roulement du pneu -qui ré-augmente celle-ci mais toujours dans une proportion plus faible que son affaissement-, n'a pas toujours une précision infaillible (mais il faut reconnaitre que c'est un calcul difficile!), et même les constructeurs utilisent une simple table avec des coefficients fixés pour une catégorie de profil de pneus donnée (0,97 pour la plupart). Mais sachez que certains ne s'embêtent même pas et utilisent comme méthode de calcul la circonférence théorique de roulement (2 * Pi * R avec R = rayon théorique du pneu) qui rendra directement la circonférence de roulement optimiste de 2 à 4 % sur ce SEUL point de la méthode de calcul... 

Au final, on aboutit à des vitesses linéaires converties pouvant être faussées jusqu'à +- 5%, ce qui est énorme! Cette erreur se répercutant directement à la dérivation, l’accélération est donc faussée d’autant, et la puissance l’est elle du double, soit 10%, puisque la puissance est le produit d’une masse par une accélération par une vitesse!

Soyons honnêtes: une erreur pouvant atteindre 10% sur les résultats de puissance & couple est catastrophique et invalide définitivement le principe de mesure de puissance sur base de capteur de vitesse ou de régime!    

Bien sûr, ce problème d'erreur de conversion ne se présente pas avec les accéléromètres qui n'ont absolument aucune conversion à faire: ils mesurent à la base l’accélération avec une extrême précision évoquée en question Q21, et ils se moquent évidemment que les pneus soient plus gros / plus petits qu'annoncé, neufs ou usés, surgonflés ou dégonflés, chauds ou froids, etc... 

Ceci étant posé, est-il vraiment besoin de discuter de la précision et de la fréquence de tels capteurs, surtout pour la comparer à celle d'accéléromètres de smartphones proprement imbattables sur ce point (pour rappel, 0,001 m/s2 à 0,2 m/s2, et 10 à 100 Hz...)? Bien sûr que non, et le pire, c'est que pour l'avoir déjà mesuré pour certains de ces capteurs, cette précision est loin d'être faramineuse, et cela explique facilement pourquoi les logiciels SERIEUX de mesure de performances automobile basés sur de tels capteurs ne donnent pas une courbe complète (alors qu'ils le pourraient...), mais seulement des points espacés (du style 400 et 1000 m DA, 0 - 100 et 0 - 160 km/h), car ils savent très bien qu'en donnant une courbe plus complète, n'importe quel spécialiste du domaine pourra déceler très facilement la médiocre précision des résultats... 

 

Pour finir sur le troisième point des aspects pratiques comme en question Q21, reconnaissons que l'utilisation de ces capteurs ne pose pas de problèmes particuliers, tant en ce qui concerne la sensibilité à l'usure, la température (quoique... pour certains...), aux vibrations, ou aux conditions de mesure d'une manière générale, ce qui permet de les utiliser sans soucis dans la majorité des conditions de mesure... mais est-il besoin de préciser que cette bonne "utilisabilité" ne sert plus à grand chose avec ce que nous venons de démontrer sur les deux premiers points des aspects mathématiques et physiques? 

 

Conclusion

 

En conclusion, l'utilisation d'un capteur de vitesse ou de régime en base à la place de l'accéléromètre dans PerfectPower serait un désastre en terme de précision des résultats, et je n'ai évidemment JAMAIS envisagé une telle utilisation une seule seconde, étant spécialiste du domaine...

D'autres le font, pour des raisons qui leur sont propres et je respecte leur choix, mais sachez que pour moi c'est une mauvaise solution et je vous ai expliqué très précisément pourquoi... 

Le fait de se connecter au calculateur de la voiture (que ce soit par la prise OBD ou en bluetooth) pour récupérer les informations de vitesse et/ou de régime ne change bien sûr rien au problème puisque le calculateur ne fait que récupérer ces informations auprès des capteurs dédiés qui sont comme dit des capteurs de vitesse angulaire et non linéaire, et le problème d'imprécision de la conversion en vitesse linéaire de 0 à +- 5 % selon les cas de figure reste donc entier, sans même parler de la précision intrinsèque de ces capteurs qui n'est même pas mirobolante!

Après, le fait que des constructeurs facturent 1500 euros des options de calcul de la puissance moteur et du couple moteur sur base de tels capteurs ou qu'un certain nombre de néophytes soient persuadés qu'une application smartphone de performances automobile ne peut être parfaitement précise que si elle se relie au calculateur de la voiture (ce qui est une aberration) ne me dérange évidemment pas: chacun est libre de faire ce qu'il veut et donc de se tromper et pourquoi pas de se faire avoir (c'est juste dommage pour eux)... Mais ce qui est sûr c'est qu'en tant que spécialiste du domaine, j'aurai accompli ma mission d'informer le public et surtout d'avoir crée le système embarqué de référence en performances automobile pour un prix dérisoire en rapport de la précision des résultats et des services rendus, et je remercie infiniment les personnes qui l'auront compris! 

Et pour finir, je vais vous avouer qu'en fait, concernant PerfectPower, sans même parler de ces aspects de précision des résultats sur base d'accéléromètres et de capteurs de vitesse / régime, le troisième point de mon cahier des charges était une indépendance totale de fonctionnement, ce qui m'interdisait dès le départ une liaison à un quelconque matériel extérieur (récepteur GPS externe, calculateur de la voiture, etc...), le but étant de permettre à PerfectPower de fonctionner sur 100% des voitures produites sur la planète (toutes les voitures n'ont pas une injection électronique, loin de là...), avec pour seul et unique matériel un simple smartphone! Mais vous le savez maintenant, ce troisième point du cahier des charges n'est absolument pas préjudiciable à la fiabilité des résultats de PerfectPower, bien au contraire... 

 

BILAN Q21/Q22

 

La conclusion est évidente: la solution la plus performante pour mesurer avec la meilleure précision possible la puissance et les performances d'une voiture est l'utilisation en base d'un accéléromètre ET l'utilisation en correcteur d'un récepteur GPS comme je l'ai démontré en question Q21, et c'est exactement cette solution que j'ai décidé d'appliquer dans PerfectPower en 2015, pour une fiabilité de résultats exceptionnelle et unique en application smartphone!

 

Utiliser l'accéléromètre ou le récepteur GPS seul ne peut pas donner des résultats parfaitement justes en toutes circonstances, et en particulier l'utilisation du récepteur GPS seul en application smartphone est à proscrire, car la précision et la fréquence d'un récepteur GPS de smartphone est nettement insuffisante pour une mesure précise de la puissance et des performances d'une voiture! Une Performance Box (576 euros), une V Box (444 euros), ou une Drift Box (828 euros) intégrant des récepteurs GPS d'un tout autre niveau peuvent se le permettre, mais pas un smartphone... 

 

Il faut donc combiner précisément, astucieusement, et de façon permanente l'utilisation de ces deux composants pour obtenir les meilleurs résultats, le mieux et de loin étant d'utiliser l'accéléromètre en base et le récepteur GPS en correcteur (et surtout pas l'inverse...), et c'est exactement ce que j'ai choisi de faire dans PerfectPower donc, mais vous devez savoir que c'est très difficile et qu'il m'a fallu des dizaines d'heures (si ce n'est plus) pour arriver à faire la meilleure mise au point... mais j'y suis arrivé et c'est l'essentiel! 

 

Quant à l'utilisation d'un capteur de vitesse ou de régime, elle est clairement à proscrire (en base comme en correcteur) comme je l'ai démontré en question Q22! Du moins si l'on veut des résultat précis bien entendu, mais c'était une exigence absolue de ma part et la raison d'être de PerfectPower, et je l'ai formulée dans le point n° 1 du cahier des charges de PerfectPower qui était de mesurer la puissance et les performances d'une voiture avec la meilleure précision possible...  

De plus, il est vrai que le cahier des charges de PerfectPower prévoyait par son point n° 3 une indépendance totale de fonctionnement, ce qui m'interdisait dès le départ une liaison à un quelconque matériel extérieur (récepteur GPS externe, calculateur de la voiture, etc...), mais vous savez maintenant que non seulement ce choix n'était absolument pas préjudiciable à la fiabilité des résultats, mais que bien au contraire c'était le meilleur choix...  

 

Voilà, tout est dit sur le sujet, mais comme je suis un passionné de Vérité et que je tiens à prouver tout ce que je viens d'avancer, j'ai décidé d'organiser un comparatif public et inédit sur les quatre matériels de référence dans le domaine des performances automobile incluant bien évidemment PerfectPower. Ce comparatif aura lieu en Mai 2016. Toutes informations ici:

Le comparatif des références

 

 

 

Questions commerciales

 

Q23: J'aimerais soutenir le développement de PerfectPower: est-ce possible? Par exemple en participant au développement de l'application sur des points que tu décideras -je suis développeur Androïd (et/ou iOS)-, et/ou en devenant bêta-testeur? 

 

Pour commencer, je vous remercie fortement de votre demande qui me va droit au coeur! 

 

Alors en ce qui concerne le développement en lui-même de PerfectPower, ayant depuis sa création choisi l'option de la développer seul par tempérament solitaire et aussi pour des raisons personnelles (notamment liées à mon association antérieure infructueuse sur le projet PerfExpert -toutes infos ici: PerfectPower / PerfExpert: L'histoire-), hélas ce ne sera pas possible... au moins pour l'instant (voir plus bas).

 

Il en est de même pour les bêta-tests puisque je considère que les tests de validation (aussi bien les tests unitaires que les tests d'intégration) font partie intégrante du développement de l'application, et je les réalise donc tous personnellement selon une méthodologie extrêmement rigoureuse.

 

EN revanche, une façon extrêmement simple, rapide, efficace de soutenir le développement de PerfectPower est de lui attribuer une note et/ou un commentaire positif sur la plateforme de vente adéquate (Google Play ou App Store): vous en serez immédiatement récompensés par une motivation accrue de ma part à maintenir PerfectPower au sommet de sa catégorie, et à poursuivre implacablement toutes les évolutions prévues!

En effet, il faut savoir que les notes et les commentaires attribués à une application smartphone sur leurs plateformes de vente contribuent énormément à leur succès commercial, et j'en ai eu confirmation après une petite enquête sur mon lieu de travail actuel (Air France Industries) auprès de ceux qui achètent des applications smartphone...

Sachez donc que si vous le faites, j'y serai extrêmement sensible, et je vous en remercie infiniment! Profitez en pour proposer des améliorations au produit dans ces commentaires, elles seront systématiquement prises en compte, et prioritairement à toute autre suggestion faite par une autre voie. 

 

Bien sûr, parler de l'application autour de vous et/ou sur des sites et forums Internet sera aussi une aide extrêmement précieuse, et je remercie chaleureusement ceux et celles qui le font déjà, ainsi que ceux et celles qui le feront!

 

Maintenant, y a t-il une possibilité que PerfectPower s'étende à l'avenir, et que l'entreprise PerfectPower actuellement solitaire (et fondée sous le statut de l'auto-entrepreneur) devienne une entreprise plus nombreuse, nécessitant la participation d'autres personnes, comme des développeurs Androïd et/ou iOS, des bêta-testeurs, des graphistes, des webmasters, etc... ?

Bien sûr que oui, je ne suis pas bête: si PerfectPower, avec les multiples publics qu'elle va être amenée à toucher dès le début de 2017 (public des motards, public des cyclistes, public des coureurs, en plus du public des automobilistes qu'elle touche déjà, sans compter une internationalisation programmée de PerfectPower avec la création de trois autres sites ainsi que la traduction en Anglais des quatre sites déjà planifiée avec un collègue de travail), rencontre un fort succès commercial, je ne pourrai absolument plus la gérer seul (déjà qu'actuellement c'est limite...), et il me sera donc indispensable de modifier le statut de l'entreprise PerfectPower et d'employer d'autres personnes pour m'aider dans le développement des applications PerfectPower!

Donc clairement, tout reste possible à l'avenir, et justement la meilleure façon d'avoir la chance de participer au développement de PerfectPower à l'avenir est bien de la soutenir commercialement dès maintenant par les gestes simples évoqués précédemment (notations & commentaires positifs sur les plateformes de vente, en parler autour de soi)... 

 

Q24: J'ai acheté PerfectPower sur le Google Play (ou l'App store), mais je viens de changer de téléphone et je suis maintenant sous iOS (ou Androïd): y a t-il moyen d'obtenir l'autre version gratuitement? 

 

Bien sûr que oui, et c'était une volonté absolue de ma part dès le début qu'il en soit ainsi! Tous les utilisateurs ayant acheté PerfectPower sur l'une des deux plateformes (Androïd ou iOS) ont donc la possibilité de l'obtenir gratuitement sur l'autre plateforme, en suivant le protocole suivant en 3 étapes, et uniquement celui-ci:

- M'envoyer un mail à This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. , en me précisant impérativement votre pseudo sur la plateforme de la version que vous possédez déjà

- Après que j'ai accusé réception de votre mail, aller mettre une note à 5 étoiles (et un commentaire positif si vous le souhaitez) sur la page PerfectPower de la plateforme de la version que vous possédez déjà

- Dès que j'ai vérifié la bonne réalisation de cette opération sur ladite plateforme, je vous envoie par mail une procédure à suivre pour obtenir l'application gratuitement sur l'autre plateforme.

Cette procédure permet à la fois de m'assurer de votre achat effectif de l'application sur l'une des deux plateformes ET de faciliter la promotion de cette application au rapport prix / efficacité exceptionnel, et soyez assurés que cette procédure vous sert autant vous en tant qu'utilisateur de l'application que moi son créateur...   

 

Remarque: Ce protocole est également applicable sur la même plateforme en cas de perte de l'application sur un téléphone et d'impossibilité de la récupérer (par exemple lorsque le compte utilisé pour l'achat initial a été supprimé).